inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Priboï - Sibérie

Par -

Plus de mers que de dérives sur une planche, plus de kilomètres de littoral que tout autre pays dans le monde, plus de population que bien des destinations surf. Sur le papier, on serait tenté de penser que la Russie et principalement la Sibérie devraient figurer parmi les grandes nations du surf. Jusqu'à apprendre que la température moyenne annuelle est de -5,5°. Sortez vos chapkas !

"En soi, l'idée qu'il existe des vagues et des surfeurs en Sibérie ne surprend guère plus personne. Les trips en Arctique sont légion désormais dans les magazines ou sur YouTube. Le Kamtchatka, dans la partie extrême-orientale de la Sibérie, a déjà vu défiler de nombreuses missions éclair de surfeurs anglo-saxons, avec plus ou moins de succès. Impossible d'appréhender le surf russe sans y baigner. C'est la raison qui a poussé une poignée de surfeurs du cru à se lancer dans un sacerdoce cinématographique au cours de ces cinq dernières années. La France et la Russie ont connu deux destins très différents en termes de surf, mais partagent une même date de naissance, 1966. Capitaine de l'équipe de ski à l'université d'état de Moscou, Nikolai Popov reçut en cadeau le récit de voyage de Jack London, La Croisière sur le Snark, où l'auteur évoquait son périple à Hawaï et en Polynésie, et notamment ces indigènes chevauchant des vagues sur une simple planche.


Mais pour surfer, il lui fallait voyager à l'étranger, une opportunité rare en URSS, à moins d'être diplomateou journaliste. C'est ainsi que Popov fit son possible pour intégrer le magazine Soviet Life, un outil de propagande en langue anglaise lancé en 1956, censé incarner la version russe du Life américain. Peu importe, Popov était dans la place et put se lancer dans la fabrication d'une planche d'après les photos de magazines de surf américains glanés grâce à son poste. Se renseignant sur les meilleures chances de trouver des vagues, il fut conseillé par des amis océanologues de tenter sa chance en Crimée, en mer Noire. 

Par chance, d'autres boardsports ont conquis la Russie depuis l'effondrement du bloc soviétique et les boutiques de skate/snowboard pullulent dans les grandes villes. Le meilleur véhicule de promotion du surf russe demeure encore ce magnifique objet qu'est le film Priboï. Sous la caméra de Konstantin Kokorev, le voyage à travers la Sibérie n'a rien à envier à de grosses productions, bien qu'autofinancé en quasi totalité...

Pour en lire plus, découvrez dans le Surf Annual 2019 de Beachbrother Magazine ce sujet consacré au Surf en Sibérie, raconté par David Bianic avec des photos de Tania Elisarieva. Disponible en ligne ici.

Articles relatifs
Surf - 2019-08-29 10:30:00
Surf - 2019-08-25 10:30:00
Surf - 2019-08-16 10:30:00