inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Roland Thompson : De la poudre blanche à la poudreuse blanche

Par -

Roland Thompson n'a pas eu une enfance extrêmement différente que la plupart d'entre nous. Dans une famille où ses parents et son frère l'aimaient beaucoup, Roland avait tout pour être heureux. En grandissant, le jeune homme originaire de l'Utah s'est mis à faire du skate avec ses amis, et à goûter aux joies des soirées lycéennes. Une blessure va l'éloigner des skateparks, et rapidement, les médicaments qu'il prend le transforme. La dose nécessaire augmente chaque semaine, ainsi que les verres d'alcool qu'il peut supporter dans une soirée. Puis, un jour, il s'injecte de l'héroïne dans le sang.

Malheureusement incapable de lutter contre cette drogue, Roland Thompson devient totalement addict. Au point où il est obligé d'emprunter, puis de voler de l'argent pour payer sa came. Avec ses amis toxicomanes, il braque des banques et des institutions financières. «J'étais très bon, le meilleur de ma bande. Jamais je ne me suis fait choper.» explique t-il. Lui non, mais ses partenaires de crime, si. Si bien qu'en 2007, certains d'entre eux témoignent contre lui et le mettent ainsi en prison pour huit ans et demi.

Un homme retrouvé

À son arrivée en prison, Roland Thompson porte un masque. Le masque de la drogue. Mais, petit à petit, son comportement change. Libéré de l'emprise de toutes ces substances, les valeurs inculquées par ses parents ressortent et l'homme enfoui sort de sa cachette. Roland commence à jouer de la guitare, il se met à faire de la musculation (une des seules activités possibles sous les barreaux). Les dirigeants de la prison notent son envie de se repentir, ce qui lui permet de voir ses proches assez souvent.

Après avoir passé plus de huit ans derrière les barreaux, Roland Thompson sort de prison fin 2015. Dès son retour dans la vie normale, son souhait est de transmettre toute son histoire. D'abord sous forme de conférence, dans des écoles, des universités puis dans des entreprises, mais aussi dans son ancienne prison. Il commence ensuite à écrire un livre qui retrace son histoire et passe un message fort, celui de l'espoir. Son envie de retrouver une vie normale coïncide avec son désir de renouer avec la glisse.

L'Utah dispose de très belles montagnes et Roland Thompson avait à coeur de les re-découvrir. «Quand j'étais petit, je faisais du snow avec mon frère ; mais en grandissant, j'ai oublié ce que l'on ressentait en étant dans une pente avec de la neige aux pieds. Ce qui m'a tout de suite dans le snowboard, ce sont les valeurs que les gens ont. Je n'ai rencontré là-bas que des riders qui avaient une culture du bonheur et qui étaient toujours de bonne humeur. »

Aujourd'hui, Roland Thompson planche toujours sur son livre, et sur les montagnes enneigées de l'Utah... en gardant un oeil sur sa vie d'avant, histoire d'être sûr, de ne plus jamais revivre ce cauchemar.

Articles relatifs
Surf - 2018-07-04 11:40:00