inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Les combinaisons du futur : recyclables et recyclées

Par -
Courtesy of Finisterre

Vos vieilles combinaisons s'empilent dans votre garage ? Ou bien vous les jetez ? Ou encore vous les donnez à des entreprises qui les coupent pour en faire des tapis de yoga ? La seconde vie des combinaisons est un problème que Tom Kay, fondateur de Finisterre (société de surf basée au Royaume-Uni), a décidé de résoudre. Conscients de l'impact environnemental de leur activité, les surfeurs sont plus que jamais amenés à développer du matériel plus durable et plus écologique. Alors quand arrive la fin de vie d'une combinaison la question est toujours la même : que diable en faites-vous?

" Beaucoup de surfeurs ont des garages remplis d'anciennes combinaisons dont ils ne savent pas quoi faire " déclare Tom Kay. Au Royaume-Uni seulement, les combinaisons jetées représentent près de 380 tonnes de déchets par an. Mais pour le moment recycler les combinaisons est impossible, ou du moins, aucune entreprise n'a consacré le temps, l'énergie ou les ressources nécessaires pour s'atteler à cette tâche...

Finisterre a alors amené ce dilemme jusqu'à l'Université d'Exeter pour trouver une solution. Après de longs mois de recrutement l'année dernière, Jenny Banks est devenue la première "recycleuse" de combinaisons de l'entreprise. Jenny travaille avec des experts du Centre des matériaux alternatifs et de remanufacturation de l'Université d'Exeter (CALMARE) sur le projet. La première étape est de créer une combinaison recyclable : en déterminer les matériaux et la construction pour qu'elle ait tous les atouts d'une combinaison classique mais qui, à la fin de sa vie, pourrait être décomposée en matière première et ré-utilisée afin de fabriquer une nouvelle combinaison. Finisterre espère avoir les premiers prototypes recyclables pour cet hiver...

" L'idéal, si nous parvenons à faire de nouvelles combinaisons à partir de vieux wetsuits, est de partager cette information avec le reste de l'industrie " confie Kay. Si le projet vient à bout de cette création révolutionnaire, il espère que l'initiative deviendra ensuite un cycle de production en boucle fermée, ce qui résoudrait le problème écologique des combinaisons. Les surfeurs doivent avoir la possibilité de faire des choix plus intelligents pour leur matériel. Chez Finisterre, l'espoir naît de transcender les productions polluantes et aider à nettoyer toute une industrie.

Articles relatifs
Surf - 2019-12-20 11:05:00
Surf - 2019-12-07 10:05:00