inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Bird Surf Shed : musée vivant

Par -

Imaginez un peu un musée de l'aviation où vous pourriez repartir avec la machine volante des frères Wright pour l'essayez chez vous. Telle est la vocation de Bird Surf Shed, faire vivre une collection de planches hallucinante ou l'antique côtoie le moderne comme le néo-rétro. Aux commandes, Eric « Bird » Huffman, un des personnages les plus importants de la culture surf, et pourtant si peu connu.

 

Il s'agit d'un très long tunnel de tôle coupé en deux parties. Comme un mirage, reflétant le soleil de plomb de Morena Boulevard, il se dissimule. Cet abri démesuré est un vestige du Vietnam. Il eut jadis d'autres fonctions que celle d'accueillir la plus importante collection de boards qu'un surf shop puisse mettre à disposition du public. Et pour cette raison, on vient de bien plus loin que de San Diego pour visiter le Bird Surf Shed, situé à vingt minutes des spots en voiture, il faut. Visite guidée par le propriétaire du commerce.

Eric, plus généralement surnommé Bird, explique : « J'ai longtemps prêté ces planches au travers d'un système associatif. L'abonnement coûtait 100 dollars et n'importe quel membre pouvait utiliser ce matériel. Je n'étais pas certain que sur le plan de l'assurance c'était réglo... J'ai donc continué ce système sans souscription et les emprunteurs donnent ce qu'ils veulent. » 

 


L'ÉCHOPPE DANS LE SANG

Les parents du sexagénaire avaient quitté le Minnesota enneigé pour s'installer dans le sud de la Californie : « Avec huit frères et soeurs, il fallait bien qu'on s'occupe et que nous laissions de l'indépendance à nos parents. La plage a fait office de nounou. J'adorais le soleil, le sable, l'eau... Un de mes frères s'est mis à prendre des vagues. J'ai décidé d'essayer également en utilisant le paipo en plywood que mon frangin avait construit. Qu'est-ce que c'était fun ! » se souvient Bird, qui s'est depuis attaché à surfer le plus souvent possible et s'est improvisé expert puis maître en matière de planches à dérives.

À 12 ans à peine, il officiait déjà derrière la caisse du Select Surf Shop puis du La Jolla Surf System avant de monter son véritable premier business : Windansea Beach and Surf. Si Eric adore le surf, il aime aussi travailler tant que ça respecte ses convictions de passionné : « C'est du boulot mais je suis fait pour ça et ça me laisse de la liberté. Je reviens juste de Tahiti et dans un mois je pars à Fidji. C'est le rêve. » En 1990, Bird s'associe avec un partenaire pour ouvrir sa seconde affaire. Ce South Coast Surf Shop a vécu vingt belles années et, comme le personnage aime se réinventer, entrer en discussion avec lui-même et envisager de nouvelles perspectives, il décidera de fuir la plage et de spécialiser son offre au sein d'un gigantesque espace. L'immobilier professionnel à proximité des vagues étant hors de prix, le shop-entrepôt de Morena Boulevard entre dans un budget raisonnable. Ce n'est pas par hasard que Skip Frye, Hank Warner ou Josh Hall ont installé leurs shaping rooms à toute proximité.

 

Pour en lire plus, découvrez dans le Surf Annual 2019 de Beachbrother Magazine ce sujet consacré à Eric Huffman, raconté par Olivier Dezèque. Disponible en ligne ici.

 

Articles relatifs
Surf - 2019-09-13 17:40:00
Surf - 2019-08-29 10:30:00
Surf - 2019-08-21 10:30:00