inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Old School : une finale à jamais gravée dans l'histoire

Par -

Vous n'êtes pas sans savoir que la fin de saison du Championship Tour a une saveur particulière. S'il n'est pas rare de voir le titre se décider à Hawaï (pas plus tard qu'en 2015, Adriano de Souza était passé devant Mick Fanning lors de la dernière épreuve), le champion du monde est souvent connu avant d'atteindre la finale. Or, cette saison, le nom du champion du monde 2017 pourrait être connu à l'issue de la dernière manche du Pipe Masters (sauf en cas d'accident de parcours des quatre cavaliers ou de qualification pour la finale de John John Florence).

Pour retrouver un tel suspens, il faut remonter à 2003. Champion du monde en titre, Andy Irons plaît au public. Et pour cause, le surfeur hawaïen arrive au Pipe Masters avec 4 épreuves remportées sur toute la saison. Problème, Kelly Slater a fait de même. Sorti de sa retraite en 2002, le King peut lui aussi se targuer d'avoir gagné 4 étapes du CT avant d'arriver Hawaï. Un scénario d'anthologie clôturera cette magnifique saison. Si les experts analysent les statistiques de toutes les manières, le constat est lui, plutôt simple. Celui qui finira devant l'autre sera sacré champion du monde. 

Lors d'une bataille acharnée Kelly Slater et Andy Irons se rendent coup pour coup. Les deux surfeurs arrivent en finale et le suspens est à son comble. Surmotivé, Andy Irons domine la finale de bout en bout et réalise un "double triplé" historique : il remporte la Triple Crown, le Pipe Masters et titre mondial pour la deuxième saison consécutive. Si Kelly Slater est extrêmement frustré, il ne tarde pas à prendre sa revanche. La plus grande rivalité de l'histoire du surf professionnel est née.

Articles relatifs
Surf - 2015-05-22 18:06:28