Beachbrother - Magazine Surf, skate & snowboard

 / Jeu concours Arkaic Skateboard

Destination Surf Trip : Puerto Rico

le 28 fév 2017 par Charles Noyon / pas de commentaire / tags : , ,

Envie de pures vagues et d’évasion ? « Destination Surf Trip » vous donnera des idées pour réserver votre prochain surf trip. Cette rubrique vise à partager avec vous quelques bons plans et à vous simplifier la vie lors de votre préparation mais aussi sur place. Bon voyage !

puerto-rico-jimmicane© Jimmicane / Surfing Magazine

Déjà de retour de la Namibie  ? Ça tombe bien car cette semaine, on accompagne une fois de plus nos lecteurs vers une autre destination. Si vous êtes à la recherche de nouvelles aventures sur une terre sauvage, vous trouverez à Puerto Rico de quoi satisfaire toutes les attentes d’un surf trip digne de ce nom.

Au coeur des grandes Antilles, l’île est située entre l’océan atlantique et la mer des Caraïbes. Découverte par Christophe Colomb, Puerto Rico, ou Porto Rico, fût colonisée par les espagnols qui y ont laissé un héritage culturel important. Néanmoins, c’est une île en grande partie sauvage avec ses montagnes recouvertes de forêt tropicale humide. Bref, un très joli mélange qui offrira à vos vacances une touche dépaysante.

Côté surf, vous y trouverez des spots de classe mondiale qui vous permettront de rider des vagues exceptionnelles, le tout dans des conditions absolument géniales. Si vous venez accompagné ou que la houle n’est pas au rendez-vous, les plages de sable fin seront de tout repos. Vous serez loin d’être le seul surfeur venu rider les vagues portoricaines évidemment, cela dit, malgré sa petite taille, l’île est recouverte d’un nombre de spots incalculable. C’est parti pour un surf trip sur la version caribéenne du North Shore d’Hawaii !

Monnaie : dollar US
Langue : espagnol
Capitale : San Juan
Décalage horaire : UTC/GMT -4

Préparez votre voyage

Quand partir ? 

Puerto Rico est dotée d’un climat tropical à influences marines. Tout au long de l’année, les températures oscillent entre 25 et 31°C sur les côtes. On distingue deux saisons : la saison sèche de janvier à mars, et la saison des pluies de mai à décembre. Les ouragans peuvent survenir entre juin et décembre, et plus particulièrement entre août et octobre.

Ce sont les spots au nord de l’île qui captent le mieux la houle et offrent les meilleures vagues. En théorie, on peut surfer pratiquement toute l’année sur l’île. L’été, les houles sont plus rares et moins fortes mais les ouragans apportent le jus nécessaire pour aller rider, notamment sur la partie sud. En automne, la fosse portoricaine très profonde amplifie le swell et apporte des vagues consistantes au nord. Rien d’exceptionnel comparé à ce qui vous attend en hiver cela dit. En effet, c’est la saison prédominante pendant laquelle des surfeurs du monde entier viennent affronter les vagues portoricaines. Quant au printemps, c’est une période de transition. Les vagues ne sont pas aussi belles qu’en hiver, mais la houle est relativement consistante et offre des sessions plutôt fun. C’est une période plus agréable niveau surf pour un amateur de glisse en progression. Les vents off-shore sont fréquents.

jimmicane-puerto-rico-2© Jimmicane / Surfing Magazine

Quel budget ?

S’il y a bien un inconvénient côté budget pour cette destination, c’est bien la devise. Contrairement un pays comme le Pérou, le dollars américain en vigueur rendra le montant de vos consommations en tout genre nettement plus élevé. Il faut tout de même relativisé, mis à part l’hébergement, le coût de la vie sur place n’est pas très élevé. Côté billets d’avion, un vol entre Paris et San Juan, la capitale, vous coûtera approximativement 750 €.

Voilà de quoi vous donner un ordre d’idée (tarif pour 2 semaines pour 2 personnes, vol non compris) :

ou-et-quand-puerto-rico

 

ou-et-quand.net

Pour cette fois, il n’y a pas plus facile pour vous procurer de l’argent. Vous pouvez aussi bien changer vos euros avant de partir ou vous procurer des dollars sur place. L’usage des ATM machines est très répandu, elles acceptent les cartes Visa et Mastercard, c’est souvent le cas pour les cartes American Express également. Il est plutôt déconseillé de changer vos euros dans les banques ou les bureaux de change, vous y perdrez. Autant partir de chez vous directement avec les dollars en poche.

Où loger ?

Si vous n’êtes pas trop exigent et souhaitez rester à proximité des spots, une solution optimale s’offre à vous : le camping ! Il est, en général, nécessaire d’apporter ou de vous procurer une tente sur place car les campings n’en fournissent pas. Il en existe une grosse vingtaine à travers l’île et les prix sont très abordables. Voilà de quoi économiser vos sous pour profiter d’autres services sympathiques quand on découvre un nouveau pays. Certains sites sont plus populaires que d’autres grâce à leurs superbes conditions. C’est le cas de Flamenco Beach sur l’île de Culebra, les réserves de Torro Negro, du río Abajo, de Susua, de Cambalache, de Guajataca, et de la forêt de Carite.

Côté auberges, ce n’est pas forcément le top. Mieux vaut vérifier à l’avance et demander une chambre avec fenêtre, sinon les conditions peuvent être un peu glauques. Cela dit, les prix restent abordables mais plus chers que le camping. Quitte à chercher des prix bas et un voyage dépaysant, autant opter pour le camping. Pour ceux dont les attentes sont plus spécifiques, vous trouverez nettement plus de confort dans les complexes balnéaires ou les chaînes d’hôtels américains. Vous trouverez également des Bed & Breakfast et des petits hôtels familiaux. Si vous cherchez une bonne adresse, la Pasada Colonial est conseillée. Ce B&B propose de superbes petits apparts climatisés situés à deux pas de la plage. Petit plus, on vient vous chercher à l’aéroport.

jimmicane-puerto-rico-3© Jimmicane / Surfing Magazine

Comment se déplacer ?

Pour cette fois vous avez de la chance puisqu’il est nettement plus simple de circuler et d’aller trouver les spots qu’aux Philippines. Si vous êtes en possession d’un permis de conduire, ne cherchez pas plus loin, louer un véhicule est la meilleure solution qui s’offre à vous, d’autant que les tarifs sont relativement bas. De plus, l’accès aux spots sera nettement plus simple et vous profiterez bien plus des vagues sans avoir à effectuer des aller-retours compliqués. Pour ceux qui n’ont pas cette chance, les carros públicos, des minibus d’une quinzaine de places desservent régulièrement les grandes villes en s’arrêtant tout au long du chemin. Quant à l’agglomération de San Juan et ses environs, elle est desservie par les métrobus et une ligne de Tren urbano.

Où aller rider ?

Comme vous le savez, l’île de Puerto Rico compte un nombre impressionnant de bons spots. Cependant, deux spots sortent particulièrement du lot.

– Gas chambers : située sur la pointe nord ouest de l’île, Gas chambers est un tube rapide et puissant qui nécessite une grosse houle pour marcher. Ne vous attendez pas à la rider tous les jours car elle marche plutôt rarement. Si vous êtes chanceux, ce spot vous offrira une vague exceptionnelle. Attention tout de même car ce reef break n’est pas sans danger.

– Middles : également située au nord ouest (légérement plus à l’est que gas chambers), Middles est également l’une des meilleures vagues de Puerto Rico. C’est une droite rapide, puissante, et tubulaire qui déroule sur un reef.

N’hésitez pas à faire un petit tour par Caballos, Aguadilla, Dogmans, Inches, Little Malibu… Il y en a un paquet. Renseignez vous auprès des locaux !

jimmicane-puerto-rico-4© Jimmicane / Surfing Magazine

Bienvenue à Puerto Rico




Aucun commentaire pour l'instant

Laisser votre commentaire