inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Retour sur le 10 complètement fou de Gabriel Medina !

Par -

Crédit : Damien Poullenot

Quand la compétition a été lancée par les organisateurs de la WSL vendredi soir (19h35 heure française, 7h35 heure locale), Teahupoo ronronnait encore un peu. Mais au fur et à mesure du week-end, le swell tant attendu a finalement pointé le bout de son nez !

Le champion du monde 2014, Gabriel Medina, s'est facilement hissé en quarts de finale (malgré une interférence au quatrième tour). Opposé à Owen Wright, le brésilien s'est glissé dans un tube que l'on pensait voué à fermer, et il s'en est sorti d'une façon aussi impériale qu'hallucinante. Une vague de folie de la part de Gabriel Medina :

2017 Billabong Pro TahitiGabriel Medina in the Final!

Publié par World Surf League sur dimanche 13 août 2017

Le surfeur de Maresias s'est d'abord facilement imposé lors du premier tour face à Stuart Kennedy et Caio Ibelli (14.06 - 8.60 - 6.50 dans l'ordre). Exempté de deuxième tour, Medina remporte le troisième face au futur retraité et coach de l'Australie pour les JO, Bebe Durbidge (14.60 - 13.23). La première défaite du brésilien sur la compétition tahitienne viendra d'une interférence. Opposé à Kolohe Andino et à Matt Wilkinson au quatrième tour, l'américain s'impose de peu devant le leader du classement général et distance le brésilien (13.37 - 12.50 - 6).

C'est le vainqueur du classement des Qualifying Series 2016, Connor O'Leary, qui évolue dans l'eau face à Medina au cinquième tour. Ce dernier se met rapidement à l'abri et file en quarts (14.37 - 11.66). Grâce à sa vague parfaite (vue ci-dessus), Gabriel Medina met Owen Wright hors de portée et se qualifie pour les demi-finales (18.23 - 13.94). Vient alors l'occasion pour Gabi de prendre sa revanche sur celui qui l'a battu au quatrième tour, Kolohe Andino. La bataille est belle mais le brésilien l'emporte finalement et se qualifie pour sa première finale de la saison.

Fort du même parcours que Gabriel Medina, Julian Wilson atteint lui aussi la finale du Billabong Pro Tahiti. L'Australien prend vite les devants avec un 7, avant que Medina ne score une vague à 8.67, puis une encore plus impressionnante notée à 9.20. Le champion du monde 2014 mènera d'une main de maître la finale jusqu'aux... trois dernières minutes. Deux take-offs très tardifs suivis de tubes profonds permettront à Julian Wilson de s'imposer et de remporter le troisième titre de sa carrière (18.96 - 17.87). Medina gagne deux places et remonte donc à la septième place du classement.

Julian Wilson remporte son premier event de la saison et se relance pour la course du titre. Crédit : Kelly Cestari

Dès les aurores, les surfeurs du CT étaient à l'eau pour se préparer et ils n'en n'ont pas loupé une miette :

Articles relatifs
Surf - 2018-12-26 01:05:00