inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

Biga "Up" Ranx

Par -
Biga Ranx  @briganterecords

L'Atabal de Biarritz affichait complet lors du passage de BIGA RANX le 17 novembre dernier.

Malgré le peu de promo « institutionnelle » dont il bénéficie, Biga tourne, et le public est aux aguets.

Passionné très tôt par le rub-a-dub, le reggae roots et le rock steady, le Tourangeaux nous raconte ses débuts « j'allais faire mes stages en entreprise chez les disquaires reggae de Tours lorsque j'étais au collège. »

C'est naturellement qu'il commence à prendre le micro lors des soundsystems de la région : « J'avais de bonnes bases en Anglais car j'avais de la famille en Angleterre, c'était un peu plus facile car c'était une langue qui me plaisait et c'était la langue de la musique que j'écoutais. J'étais pas trop dans le reggae français, à part BIG RED (moitié du groupe Raggasonic) qui lui aussi a une discipline qui mélange beaucoup le français et l'anglais. »

Son talent ne passe pas inaperçu, et en 2011 sort On Time son premier album, puis Good MorningMidnight en 2013 dans un style Ragga/Dancehall relativement classique, mais suffisamment qualitatif pour sortir du lot.

En 2015, son troisième album,  Night Bird amorce déjà un changement autant sur le choix des productions que sur son flow, comme en témoigne le titre Paris is a bitch.

Il s'explique : « Jusqu'alors le mouvement reggae était très fidèle, voire protocolaire, tu sortais pas trop des carcans. J'écoutais DJ Screw à fond les ballons ( DJ de Houston décédé, inventeur du Screwed and Chopped, des beats infusés à la codéine, précurseur de la Trap d' ATL ) , la Screwed and Chopped m'a énormément plu" Et tout le mouvement Lo-Fi m'inspire beaucoup pour l'approche analogique, un peu à l'encontre de tout le délire numérique et digital. ».

L'infusion a pris; et son quatrième album 1988 dévoile un style très personnel : le Vapor Dub;  lourd, lent, brumeux et ampli de basse.

Et sur scène c'est bien plus que ça. Fidèle à ses inspirations, BIGA RANX ne se contente pas de jouer ses morceaux : « on ne fait jamais deux fois le même concert » annonce-t-il. En effet, en mode soundsystem, tour à tour MC et DJ, BIGA RANX joue avec ses titres, les malaxe, les tort. Du ragga à l'électro, l'artiste nous amène dans son univers musical, prend du plaisir à en donner aux spectateurs, ainsi qu'à tous les membres de son crew qui passent sur scène afin d'apprécier le show aux premières loges.

Son prochain album, prévu pour mars 2020, Biga l' annonce « très dub pour l'instant, mais tout peut changer au dernier moment »

Son indépendance lui est précieuse, et  BIGA RANX, produit aussi ses sons , vaporeux à souhait, sous le pseudo de TELLY sur le label qu'il co-dirige : BRIGANTE RECORDS.

Big Red, Atili ( son frère), Damé, Don Camilo ou Blundetto sont parmi les artistes produits et productifs du label fait maison : mixtapes, albums, Eps, ils produisent même leur propre bière, la Thirstday, en partenariat avec la P'tite Maiz',  à déguster sur un son long lourd lors des « Brigante Party » à venir. STEP UP !






Articles relatifs
Lifestyle - 2019-11-02 18:05:00
Lifestyle - 2019-11-02 05:05:00
Lifestyle - 2019-12-02 09:05:00