inscription

Recevoir les offres commerciales par email
des partenaires du site Beachbrother.

s'inscrire

annuler

L'entrevue avec Victor Daviet

Par beachadmin - jeudi 11 janvier 2018 à 16h32
© Oli Gagnon

Victor Daviet est resté occupé en ce début d'hiver ! Entre le lancement de son expo, la promo d'Arcadia - dernière prod' de Transworld Snowboarding - et l'organisation des Safety Shred Days les 6 et 7 janvier à Arêches-Beaufort, il n'arrête pas. Avant de rentrer dans le coeur de l'hiver, on a pris le temps de poser quelques questions à celui qu'on considère comme l'un des meilleurs riders mondiaux de backcountry en snowboard.

Salut Victor, comment vas-tu ?

Salut Beachbro, je vais super bien. L'exposition qu'on a organisé avec Nixon a super bien marché.

Tu peux nous parler un peu plus de cette expo ?

Depuis que je suis tout petit, je fais de la photographie argentique. Ça m'a pris quand j'étais ado parce qu'il y avait un photographe kleptomane qui avait volé l'appareil d'un de ses collègues et qui me l'a repassé. C'est grâce à ça que je m'y suis intéressé. Je prends souvent des photos lors des mes trips et quand je fais du snow chez moi. Comme Nixon a bien aimé ces photos, ils ont tout mis en place à l'Addicted Shop à Lyon et ça s'est super bien passé. Ça me tenait à coeur et l'exposition a bien fonctionné, donc je suis vraiment content. L'argentique me passionne parce qu'il faut attendre le bon moment et le bon endroit pour capturer la bonne photo.  


Tu es à l'affiche d'Arcadia, la superproduction de Transworld Snowboarding. Comment s'est passé ce projet ?

Le tournage a débuté en janvier et s'est achevé début mai. Je suis d'abord allé rider en Israël pour un trip insolite ensuite je suis allé deux fois dans le Montana avant de passer un gros mois au Canada et de revenir pour de bon en Europe avec la Suisse, la Suède et la Norvège.

J'ai suivi différentes équipes, ça m'a permis de rider avec quasiment tous les riders du film donc c'était bien sympa. J'ai appris à me servir d'une motoneige et j'ai dû en casser deux ou trois avant de les maîtriser plus ou moins. La première fois, c'était dans le Montana. Il devait y avoir un seul caillou sur toute la plaine et je me le suis pris. Quand je suis retourné voir le propriétaire de la motoneige, il a commencé à m'insulter de tous les noms, à dire qu'il détestait les français... Du coup, je suis reparti avec une belle facture. 

Sinon, on a aussi fait du snowboard avec les bisons dans le Montana, c'était vraiment incroyable. 

À la frontière avec le Liban et la Syrie, il y a la seule station de sports d'hiver d'Israël. Le premier jour on est parti surfer en attendant que la neige arrive et le lendemain, ils ont privatisé la station pour nous. On est même monté avec l'armée sur les remontées mécaniques, ils hallucinaient tous de voir débarquer des snowboardeurs professionnels comme ça. Ils ont été super accueillants. Les locaux nous ont dit qu'on était venu pour les deux meilleurs jours de neige qu'ils avaient connus sur les dix dernières années. 


On t'a également vu dans un petit clip avec Annie Boulanger, Leanne Pelosi et Jason Robinson dans une vallée reculée du Canada...

Exactement. Ils nous ont envoyé dans le fin fond du Canada en louant pour chacun de nous une motoneige. La ville s'appelle Bralorne et c'est une ancienne ville minière. On trouve même encore des gens qui viennent ici pour chercher de l'or. C'est une ville fantôme qui a pris son essor avec la ruée vers l'or et qui a perdu toute sa gloire presque aussi rapidement qu'elle était arrivée. Du bon backcountry comme j'aime bien même si les conditions n'ont pas été incroyables non plus. Mais le trip en soi était bien cool.

Quels sont tes projets pour cet hiver ?

Mon but c'est de filmer une part tout en créant des épisodes que je relaierai pendant la saison. J'aimerais tourner une nouvelle fois avec Transworld et là, c'est en bonne voie. Sinon, avec quelques amis, on va se faire quelques petits trips insolites. Je ne te dévoile pas la destination mais il y aura du bateau, du camping et des voyages.

Avec Salomon, on va également partir en trip dans un pays exotique comme pour l'Israël, théoriquement en Iran.