Beachbrother - Magazine Surf, skate & snowboard

 / Jeu concours SONAR Wheels

Ces filles qui déchirent : Hina Conradi

le 02 oct 2017 par Alexandre Domingues / 1 commentaire / tags : , , ,

Hina Conradi
Crédit : WSL/Laurent Masurel

Nom : Hina Conradi
Âge : 13 ans
Nationalité : Française
Profession : Surfeuse pro
Stance : Regular

Hina Conradi naît à la Réunion en 2004 dans une famille de surfeurs. Sa mère est sept fois championne de France de bodyboard, son père surfe beaucoup et son grand frère s’y met presque en même temps qu’elle, à 5 ans. «Ça nous a plu tout de suite : le soleil, la chaleur, de bonnes vagues. On ne peut rêver meilleures conditions pour commencer.» rapporte la jeune surfeuse.

Après plusieurs années heureuses à la Réunion, la famille d’Hina Conradi décide de partir pour la France métropolitaine, notamment à cause de la multiplication des attaques de requins. Hina, Youri (son frère) et leurs parents débarquent dans les Landes puis s’installent pour de bon à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée. Là-bas, ils trouvent leur petit paradis métropolitain : «On peut surfer toute l’année à Saint-Gilles, les plages sont plus abritées. Le seul aspect que je n’aime pas, c’est la dureté de l’hiver par rapport à celui de la Réunion. » raconte Hina Conradi.

Hina Conradi et l'équipe de France au Japon lors des mondiaux juniors de l'ISA
Crédit : Instagram d’Hina Conradi

Grâce à son arrivée au sein de l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) de surf, la rideuse de Saint-Gilles engrange très vite de l’expérience en compétition. Si bien qu’en 2015, elle remporte la Maider Arosteguy dans sa catégorie ainsi que le circuit Gromsearch, avant de devenir par la suite championne de France des moins de 14 ans. L’année dernière, elle termine 4ème des championnats de France dans la catégorie des minimes, avant de remporter cette année la Coupe de France aux Sables d’Olonne.

Hina Conradi s’est envolée il y a deux semaines pour le Japon afin de participer aux Mondiaux juniors avec l’Équipe de France. Elle a longtemps fait partie des derniers espoirs français de la compétition, aux côtés de Néis Lartigue et de Marco Mignot avant de s’incliner en finale de repêchage. Hina termine 6ème de ces Mondiaux. Elle espère maintenant intégrer le Pôle France pour apprendre auprès des meilleurs jeunes de France.




1 commentaire

Laisser votre commentaire