Beachbrother - Magazine Surf, skate & snowboard

 / Jeu concours Cobian

Paris aura son Surf Park en 2018

le 22 déc 2015 par Satchmo / 43 commentaires / tags : , , , , , , ,

Il y aura bientôt un spot de surf aux portes de Paris ! C’est en tout cas le projet de l’entreprise « Waves in City », spécialisée dans les vagues artificielles, prévu pour sortir de terre à l’été 2016 pour une ouverture effective au public en 2018. Le projet a pris forme cette année et l’enseigne avait pu dévoiler la première photo de synthèse représentant le futur complexe. Bien avant que Kelly Slater ne vienne changer la donne avec son projet de vague artificielle parfaite.

paris spot 2016

Les infrastructures du Surf Park à Paris

Waves in City voit les choses en grand. Le complexe sera en effet très complet avec une vague artificielle outdoor, une vague indoor, une école de surf, un skatepark, un musée du surf, une plage, un bar et restaurant, un surf et skate shop… Le prix à la journée devrait être de 30 à 40 euros selon la saison.

paris spot 2016 2

Une vague de qualité

Une vague glassy ajustée et paramétrée jusqu’à 1,50m, tubulaire, voilà ce qui est censé attendre les surfeurs parisiens en 2018…  Les pratiquants pourront également espérer surfer jusqu’à 17 vagues par heure en moyenne, soit plus du triple que lors d’une session « normale ».

Où sera le Surf Park parisien ?

La réponse n’est pas encore déterminée à 100% :

«Les critères d’implantation sont extrêmement rigoureux et plusieurs sites potentiels sont en discussion avancée. Celui-ci doit se trouver à maximum 30 à 45 minutes du centre de Paris, et surtout, être bien desservi par les transports en commun» explique Jérôme Villeminot, co-porteur et financier du projet. Les dernières nouvelles font état d’un lieu situé au nord de Paris accessible en 30 min via les transports en commun.




43 commentaires

  • Repelin lilian dit :

    je tien a remercier l’initiative de Wave in the cite je pense que se spot de surf va être awesome et va attiré plein de monde

  • Ruimte dit :

    Moi qui croyait que les surfeurs étaient attentifs à l’urgence écologique. Finalement, c’est un peu comme les chasseurs et leur amour de la Nature…

    • Elie dit :

      WTF man!!!

      L’écologie c’est pas juste du bois, mec: cultives toi un peu avant de juger.

      • clo dit :

        C’est sur que ce n’est pas que du bois dont il est question mais bien d’eau et d’énergie dont il est question(et beaucoup d’argent aussi(j’allais presque oublié;)).
        A la « fibre » écologique quand tu nous tiens, surtout lorsqu’elle est cultivée.

        • Avant de porter un jugement sur le projet avec des préjugés sur l’écologie, le concept ou autres… prenez connaissance du dossier… Aloha!

          • clo dit :

            Justement c’est que j’ai fait mais excusez-moi d’avoir un regard critique. Quand on se lance dans un tel projet, il faut aussi s’attendre à avoir des détracteurs (et là c’est gentil, ça reste des commentaires sur un site spécialisé).
            Soit dit en pensant, il est assez paradoxal de parler d’écologie lorsque l’on s’engage dans un projet énergivore. Arrêtez de vous cacher derrière des normes et tout le discours, tout ça pour moi c’est du business point-barre.
            L’avenir parlera pour nous en tout cas…Bon courage.

      • bj69 dit :

        continue a manger des racines au lieu de dire des conneries.

    • Que savez-vous du projet au niveau écologique?

      • clo dit :

        Bonjour, et meilleurs voeux à l’équipe de Beach Bro pour 2016.
        Je répond à la question de Waves in the city, le plus succinctement possible.
        Tout d’abord la consommation d’eau est grande puisque WG(WaveGarden) préconise la vidange annuelle du bassin pour entretien, ça fait des litres et de l’énergie.
        Ensuite leur calcul de conso CO2 est faussé par deux choses:
        La première est que la conso est calculée par heure et non par vague. Je prendrai beaucoup plus de vague en 2h à l’océan qu’au WG, le ratio est différent.
        La deuxième est que la vague WG et les infrastructures autour devront nécessités de l’énergie électrique qui devra être solaire donc pas constante et supplémentée par de l’énergie nucléaire.
        Enfin, je n’ai pas de montagne à côté de chez moi et je ne demande pas une piste de ski à côté de chez moi. En revanche j’ai fais des choix de vie(comme beaucoup) pour rester à côté de l’océan et surfer. Le surf artificiel c’est déplacer au lieu de préserver.
        Dire que je suis écolo alors que je surfe serai bien présomptueux, malgré que je mange des racines(cf. BJ 69, tu élèves le débat,merci;). En revanche je ne souhaite pas aggraver la situation avec des projets visant à satisfaire mes envies.
        Bon bénéfice, amusez vous bien.
        Keep surfing!

  • Rodrigues dit :

    Au Nord de Paris?! Lol bon courage…
    Et pourquoi pas vers Disneyland Paris et ses 17 millions de visiteurs annuels??
    En plus les transports en commun sont deja la et l’Est est, comment dire, un peu plus calme… Lol

  • Assab dit :

    môn reve de surfe à Paris

  • Landes dit :

    D’un coté je me dis: au moins maintenant les parigots pourront apprendre le beabá du surf avant de débarquer comme des abrutis dans le Sud-ouest en été.
    Mais de l’autre coté je me dis que si à Paris se mettent au surf, sur les cotes on est foutus, ils vont tous vouloir venir se la péter à Hossegor avec leurs 4h d’expérience

    • oliv75000 dit :

      En même temps, les landais sont assez… comment dire… ouvert d’esprit grâce à ce sport formidable qu’est le surf, aller vers son prochain, faire preuve d’amicalité etc… j’aime cet amour de l’autre surtout quand les pare-brises des véhicules 75 sont bardés de wax. continuez comme ça…..

  • La bonne du curé dit :

    Non mais on marche sur la tête là non ? Une vague ajusté puissante et tubulaire pour des surfeurs du bitume, on a jamais mieux jeté l’argent par les fenêtres, je vois le fiasco d’ici.

  • tom dit :

    Bobo style on the waves,

    j’entends dèjà d’ici : » j’suis pas dispo là, faut que je monte au pic prendre 2 ou 3 waves en passant par chatelet après le brainstorming de 10h00 au taff puis après on ira nager avec les baleines dans la seine »

    Bref Aquaboulevard quoi , mais avec des rootsmen!

    Que le Brice soit en vous!

    que dit surfriderfoundation?

  • LONGBOARD Dude dit :

    Il ne s’agit que d’un nouveau parc d’attraction, avec des multinationales qui financent uniquement pour se faire un maximum de fric. Il est question de 30 à 40 € pour entrer dans le lieu et certainement pour se retrouver avec des dizaines de débutants sur un pic de 50 cm. Il y a déjà une piscine à vague à Etampes, j’ai testé et ça n’a rien à voir avec du surf. Laissez tomber et allez pratiquer le vrai surf : sur l’océan et il n’y aura personne pour vous demander 40 € à l’entrée.

  • Djé dit :

    Beaucoup de commentaires inutiles et pas constructifs…
    Ce n est pas un park d attraction dédié au surf à Paris qui va changer quoi que ce soit à l’écologie de la planète…
    La pratique du surf à effectivement connue un boum exponentiel en 10 ans, et rendu très accessible à presque n importe qui…et ce park n est que la suite de cette évolution…
    Pour ceux qui ne sont pas content et les frustrer, achetez vous une combi chauffante et aller surfer ds les pays froid où il y a personne… Le matos et les billets d avions sont devenues trés accessibles…et il reste encore pleins de coins où le surf n est pas encore très développé…suffit de s intéresser un peu..
    Le spot où j ai grandis où on était une poignée à surfer est devenue très priser, je sais ça fait chier, et j ai pas eu le choix de m adapter…
    Alors amis surfer ça sert à rien de râler, la vieille époque est révolu et faut ce faire une raison… Je vous invite à évoluer et à sortir des sentiers battues…c est largement possible en y mettant un peu de bonne volonté…
    Des blaireaux y en à partout et surtout dans le surf…alors laissons les entre eux…
    Djé surfer depuis 25 ans

    • Marion dit :

      Désolée de venir pourrir vos spot quand je peux m’offrir des vacances car oui j’ai un boulot qui n’existe pas ailleurs qu’en région parisienne hélas. Je surf depuis 15ans et ca me gave d’être molestée par de jeunes locaux qui ne sont pas contents d’avoir un spot surpeuplé quelques mois dans l’année. Je serais ravie de pouvoir enfiler ma combi 5/3 tous les we pour aller surfer en décembre/janvier/février mais je ne peux tout simplement pas me le permettre comme 99% des surfeurs parisiens. Je n’ai pas des vacances à gogo non plus.
      Profitez bien de la chance que vous avez et dont vous ne semblez pas avoir conscience au lieu de râler.
      Nous on se contentera de ce spot artificiel à défaut de mieux… Et on va payer cher pour ca contrairement à vous.

  • Tibask dit :

    Et pourquoi pas dans le sud de paris ?
    Dans limite essonne yvelines et haut de seine ?

  • NS dit :

    L’ouverture était annoncée il y a quelques mois pour 2017. Le projet est donc encore décallé ?

    NS

  • Pierro dit :

    Je suis passionné de surf depuis 15 ans et j’habite malheureusement à Paris.
    Restez sur vos spots blindés du sud-ouest si se projet ne vous plait pas, on aura notre spot blindé d’île de France.
    Au niveau écologique cela aura au moins l’intérêt de minimiser les bornes en voitures, et je n’imagine pas un tel investissement sans qu’ils aient pensez au cout environnemental.
    Et pour le moral ça peut détendre une petite journée surf surtout avec cette ambiance pourrie en ce moment à Paris.

    • pepere dit :

      ce n’est pas un spot de surf. le surf est un sport libre et gratuit, exigeant et, irrationnel. Cette piscine à vague en est l’anti-thèse.

      • Anonyme dit :

        Entièrement d’accord… le concept de vague artificielle va à l’encontre du « surf spirit ». Pour surfer il faut entrer en contact avec la nature et non pas prendre un foutu abonnement dans une piscine à vagues. Je n’aime pas du tout ce concept !

  • Tophebj dit :

    Ce projet existe toujours ? Ça fait 4 ans qu’ils en parlent !
    Sympas les sessions a 40€ ! C’est le prix d’un Paris Biarritz avec EasyJet.
    Laissez tomber c’est une grosse blague ! Chez les gallois après 2 mois d’exploitation c’est en panne lol

  • Anonyme dit :

    A voir tous ces supers commentaires je comprend mieux pourquoi l’ambiance à l’eau était souvent pourrie toutes ces années où j’ai surfé…Je suis passé à d’autres sports plus libres, le vtt surtout. Je m’y sens bien plus à l’aise et l’humilité est la base, car c’est aussi un sport d’engagement au cœur de la nature. Je continue à suivre surf report et à rêver que je surfe, mais à rêver seulement….

  • Rico Papaye dit :

    Je pratique le funboard depuis 25 ans et me suis souvent dit que nos deux spots sont très proches, a l’exception de cette mentalité de merde qui malheureusement se fait très fréquenté chez nos amis surfeurs. Vous revendiquez des valeurs, intégrez celles de la rencontre, de l’accueil et évacuée ce racisme à deux balles.

  • Hervé dit :

    Je ne vois pas en quoi ça dérange les surfeurs de l’OCEAN, qu’il y ait un projet pareil à Paris…
    Ok les touristes vont débarquer en terrain conquis dans le sud ouest, mais honnêtement ils continueront de s’entasser à la côte des basques et à la piste. Les landes c’est grand, on s’en fout… surtout que, allant sur seignosse 2/3 fois par an, c’est pas surpeuplé. Allez surfer un dimanche sur Quiberon vous comprendrez.

  • Anonyme dit :

    1metre 50 tubulaire glassy+skatepark ,ça va être perfect !merci.

  • Merci à tous pour vos commentaires, qu’ils soient pour ou contre. Il y a une chose en commun qui ressort. C’est la PASSION. La PASSION que vous utiliser pour commenter ou argumenter car en fait derrière tout ça il y a bien un sport, une pratique, des valeurs, un état d’esprit qu’on l’admette ou non et que vous pratiquiez ou avez pratiquer. Cette PASSION n’a pas de territoire. Elle est personnelle. Waves in City n’a pas d’autres objectifs que de permettre de pratiquer sa PASSION, le surf, en milieu urbain tout en respectant ses valeurs et l’environnement en étant économiquement viable. ALOHA les surfeurs!

  • jovi dit :

    J’adore les arguments commerciaux !
    Pas d’autres objectifs que de permettre de pratiquer sa passion mdr !
    Un peu quand même de faire du business et des €€€€

    17 vagues par heure soit le triple d’une session normale !?!?!?!? Ha bon !
    Moi dans des conditions équivalentes à celles d’un wave garden soit 1,20m 18sec je prends plus sur 6 vagues par heures

    Ils peuvent peuvent venir les surfeurs d’eau douce, dans l’océan il y a une barre à passer et au pic il n’y a pas de flèche pour te dire où te placer !

  • bj69 dit :

    Se faire un max de fric, ca sappelle du biz, as tu quelque chose contre ca? si oui, retourne vivre dans la foret.

  • btzbtzbtz dit :

    la plupart des commentaires sont ecrit par des ecolos en plastique et des surfeurs d’eau douce. Sans tourisme le sud-ouest serait economiquement endeuille, alors arretez de vous plaindre et regardez plus loin que votre nez, ca devient genant.

  • frank dit :

    je vis dans les Landes depuis tant d années , j ai connu le surf a l ancienne ,ou le coté peace and love était de mise , le surf s est démocratisé ,trop d ailleurs ,bientot un sport olympique et la ca va craindre encore plus ,la mentalité est devenue tellement pourrie ,un peu comme a la récré d une ecole ,et la je rejoins certains posts ci dessus ,si ils veulent surfer a Paname je ne vois pas ou est le lézard ! rien a battre que cela soit é Dubai ou Paname ,alors franchement tous ces pseudos surfers qui ont la combi et board dernier cri et se prétendent surfers ,feraient bien deja de fare un canard a l eau !

  • Anonyme dit :

    Super projet ,
    Je suis déjà très enthousiaste.
    Mais pour quand ? Cela fait quatre ans que l’on attend au moins le début des travaux ,mais toujours rien .
    À Waves in the city : pourriez vous me renseigner ?
    Perceverez dans ce magnifique projet

Laisser votre commentaire